AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
La "Bataille du Trident" est terminée et le résultat des votes annoncé...
Les Mestres obtiennent 1289 votes (dont 148 en France).
Les Chevaliers finissent second avec 1230 votes (dont 150 en France).
Les Armées ferment la marche avec 990 votes (dont 131 en France).
FFG publiera une série d'articles à partir de Janvier sur la
création de ce futur dessein. Nous vous tiendrons au courant.
En attendant, bonnes fêtes de fin d'année à tous Wink

Partagez | 
 

 [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 13:14

Certains sont faits pour en aimer plusieurs – The Case of Fealty
Par Benji

Vocabulaire :

Pion : Personnage jusqu’à 3 gold, équivalent du pion aux échecs.
Fou : Personnage à 4 gold
Cavalier : Personnage à 5 gold
Tour : Personnage à 6 gold
Reine : Personnage à 7 gold

Abstract :

A la sortie du Core Set, l’agenda Fealty se pose comme l’orientation dominante, emmenée par les factions Targaryen, Baratheon, Greyjoy et Night Watch. Dans un environnement où l’économie s’est retrouvée réduite à peau de chagrin en comparaison de la première version, cantonnée à une ligne générique de lieux « réducteur in-house optimal, producteur neutre générique, réducteur one-shot neutre » tous limité, alors même que le coût des personnages augmente,  la supériorité et la stabilité économique apportées par l’agenda ont été remarquées. Toutefois, cet agenda implique de nombreuses contraintes de deckbuild qui questionnent sa domination, et, à terme, ouvriront la voix à d’autres orientations tant Fealty tire sa force de l’environnement limité de ce Core Set, faisant la part belle à de puissantes synergies in-house. Le but de cet article est d’offrir un panorama global de l’agenda, s’appuyant sur l’environnement Core Set pour illustrer les propos tenus.


I°) De la nécessaire stabilité d’utilisation de l’agenda

Pour pouvoir tirer pleinement parti de l’agenda, mieux vaut avoir des cartes loyales à jouer à chaque tour. On en vient donc à la première limite de deckbuild en Fealty : des cartes loyales uniques, en trois exemplaires dans le deck et conçus pour rester sur la table est contre-productif.

C’est le cas par exemple de la Faction Lannister : elle possède sept cartes loyales, mais parmi elles cinq sont uniques tandis que Hear me Roar est trop faible pour envisager d’être joué et la dernière, l’Assassin de la Reine, n’est pas destinée à être utilisée avec l’agenda mais est loyale uniquement pour éviter des abus en Bannière Lannister.  En tout et pour tout, l’agenda se rentabilise en payant des personnages comme Tywin,Cersei, Pycelle ou les lieux Castral Roc et Lannisport. Chacune est une carte individuellement si forte dans ce pool de carte limité qu’elle se retrouvera en *3 dans le deck.  L’agenda est donc utilisé pour 5 cartes et est inutile si elles sont déjà dans l’aire de jeu. L’instabilité autour de Fealty est grande.

A contrario, Night Watch est une faction adorant Fealty de par sa gamme de pions non-uniques. Les  Chasseur de la Vieille Forêt  et  Corbeau messager  lui fournisse le bagage de 6 cartes non-uniques réductibles par Fealty, auxquelles il faut rajouter l’event  Prendre le Noir  que l’on pourra retrouver jusqu’en *2 dans les decks.  Mais surtout, le  Corbeau messager, moteur de pioche le plus performant du jeu, demande à retourner en main à chaque tour et donc à être payé constamment. A côté de cela, des uniques que l’on retrouvera dans les deckbuilds comme  Samwell  Tarly ,  Yoren  et  Le Vieil Ours  qui assurent d’avoir quasi-systématiquement des cartes loyales à payer.
Quelques points mineurs, à présent. Pour la même raison que le Corbeau Messager, Ghaston Grey augmente l’intérêt de Fealty en Martell car il quitte le jeu pour déclencher son effet et doit donc être repayé. Dans une moindre mesure, un deck Targaryen disposant d’autres moyens que la mort pour faire quitter le jeu à Viserys Targaryen trouvera un intérêt à l’agenda.

Suivant la même logique des cartes non-uniques que l’on cherche à jouer, les familles comptant sur des événements loyaux ayant un coût en or considérerons plus volontiers de jouer l’agenda. Seront concernés les familles jouant deux événements loyaux dans leurs decks, ce qui dans cet environnement Core Set concerne avant tout les Targaryen (Fire & Blood, Dracarys) et les Baratheon (Ours is the fury, Consolidation du pouvoir).

Avec le temps, la sortie de nouveaux personnages uniques loyaux pourrait ouvrir à certaines factions l’opportunité de decks remplis de ces personnages en *1. Je pense en particulier aux Stark, dont ce type de cartes a toujours été la spécialité, couplé à des effets de kill assurant le contrôle de la table. Les effets de kill sont là (Ice, Winter is Coming), on attend les personnages uniques.
En résumé, Fealty a besoin d’être activé de manière stable pour justifier son utilisation. Cela passera par l’utilisation de cartes non-uniques ou d’uniques réutilisables dans cet environnement Core Set, mais avec le temps nous devrions voir des panels de personnages uniques loyaux justifiant une utilisation nouvelle de l’agenda.

II°) De l’apport de Fealty dans l’orientation tactique

II°) A°) Des factions de synergies

Voilà l’argument principal avancé pour soutenir les orientations Fealty : les synergies à l’intérieur de la faction sont si efficientes qu’il n’est pas nécessaire d’utiliser des renforts externes. L’utilisation de Fealty devient naturelle car l’agenda renforce le déroulement du deck en stabilisant et rendant plus efficiente la courbe économique.  Une stratégie particulièrement criante chez les Targaryen, qui sont axés sur leur leader Daenerys Targaryen avec un excellent « Plan B » en la personne de Khal Drogo et de son Arakh. Fealty leur permet d’installer rapidement les leaders avec leurs soutiens.

II°) B°) De l’explosion économique des aggros et rushs

Tout deck cherchant à prendre rapidement le contrôle de la table trouvera en Fealty le partenaire idéal pour stabiliser la nécessaire explosion économique du T1 & T2, requise pour noyer rapidement l’adversaire sous les divers effets de carte.
Le Greyjoy est ainsi : dépendant fortement de ses persos-clefs, Fealty lui permet de payer à un coût accessible Balon et Euron Greyjoy plus un pion en soutien, ou de recruter une table de pion tout en pouvant jouer  à la pièce d’or près Great Kraken ou We do Not Sow  et faire basculer la partie grâce à l’impact de ces deux cartes.

II°) C°) De l’accélération du développement des decks défense/contrôle

Les decks se basant sur des stratégies de verrouillage tel que la Garde de Nuit et les Martell apprécieront en Fealty la capacité d’accélérer leur développement. Ses decks gagnent en posant un à un les éléments qui, une fois rassemblés, posent un verrou sur la table et assurent leur victoire. Ils ont pour cela besoin de deux choses : le card advantage leur permettant d’aller chercher ces éléments, et la capacité économique de les mettre en place. Cette dernière est souvent occultée par la première, alors qu’elle est tout aussi primordiale, ces éléments de verrou étant constitués de cartes très couteuses.  Fealty apporte à ce type de sdeck un soutien économique soulageant la contrainte économique, empêchant un « étranglement » du développement du deck si les lieux de ressources ne sortent pas.

Dans l’absolu, cette section se résume par : Fealty améliore le développement du deck à court, moyen et long terme.

III°) Des leaders de faction

En l’absence de Valar Morghulis, le regain de puissance des personnages les plus coûteux est évident. Capables de faire basculer une partie par leur seule présence, ils deviennent les piliers de la stratégie d’un deck, l’équivalent de la reine aux échecs. Le principal problème consiste à les payer. Kingsroad, Noble Cause et Calling the Banners ont été conçues dans ce but, et leur utilisation suffira à résoudre le problème de leur mise en jeu. Mais la plupart sont loyaux, bonifiant l’utilisation de Fealty. Pour pouvoir rentrer plus en détail, introduisons une notion économique :

Le coût marginal est simple à appréhender : Au nombre X donné, il indique quel est le coût supplémentaire pour passer au nombre X+1. Par exemple, si la firme produit 1000 chaussures, le coût marginal est le coût supplémentaire nécessaire pour pouvoir produire 1001 chaussures.
En termes de cartes, le coût marginal indique le coût de chaque pièce d’or supplémentaire  requise pour jouer une carte. Il est intuitif que le coût marginal ne cesse d’augmenter : passer de 0 gold à  1 gold se fait à un faible coût marginal, alors que passer de 6 à 7 gold représente un fort coût marginal.
La plupart des leaders de faction étant loyaux, la réduction de coût apportée par Fealty soulage le coût marginal que représente le recrutement de ces leaders. Supposons, par exemple, que recruter un leader à 7 de gold a un coût marginal de « 100 » alors que recruter un leader à 6 gold a  un coût marginal de « 80 ». La réduction apportée par Fealty créé un différentiel de 20 en termes de coût marginal, différentiel qui peut être réalloué dans le recrutement d’une autre carte au cours du même tour.  En terme concret, Fealty facilite le recrutement d’un leader de faction et d’un pion au cours du même tour pour renforcer sa présence à table.
Cette différence de coût marginal est très importante lorsque les deux leaders de faction sont loyaux : Alors qu’il faut payer 7 et 6 gold originellement, Fealty ne demande plus « que » 6 et 5 gold pour les recruter. L’économie du deck vient d’être améliorée du coût marginal pour passer de 6 à 7, plus le coût marginal pour passer de 5 à 6. Le passage de 6 à 5 gold est particulièrement important : 5 représente une « frontière » après laquelle le recrutement d’une carte devient instable et demande les cartes économiques conçues pour. En abaissant le coût du leader loyal à 6 gold vers une zone économique « accessible », Fealty améliore la ligne de complot du deck puisqu’il sera plus facile pour celui-ci de se séparer d’un deuxième complot économique.

Il est important de noter que toutes les factions ne sont pas logées à la même enseigne en terme de loyauté de leurs personnages clefs : Si les Targaryen,Greyjoy, Martell et Baratheon ont leurs deux leaders loyaux, La NW, les Lannister, les Tyrrell ont seulement le leader a sept gold de loyal, tandis que les Stark présentent la particularité d’avoir uniquement le leader a six gold de loyal.
Cela indique des ouvertures possibles en Alliance ou les leaders non-loyaux pourraient trouver de nouveaux moyens d’expression. Jaime Lannister, par exemple, combine parfaitement avec Khal Drogo dans un Targaryen bannière Lannister centré sur le militaire. Randyll Tarly est  l’exemple même du personnage alléchant car capable de gagner seul ses parties, il pourra provoquer des alliances Tyrell dans l’unique but de le jouer avec les boost de STR déjà présent dans la faction, plus les potentiels boost intra-faction.
En résumé, la loyauté des leaders de faction est une incitation forte à jouer Fealty.
Passons maintenant à des considérations plus secondaires et subtiles autour de Fealty.

IV°) De la nécessité d’incliner la carte faction

Parce que c’est la zone où nous plaçons nos précieux jetons, nous en oublierons presque que la carte faction en V2 a une utilité nouvelle, dont nous avons pu voir les prémices en V1 : L’incliner pour déclencher un effet. Pour le moment limité à l’utilisation de l’agenda Fealty, la sortie d’un lieu Greyjoy permettant d’effectuer une prise militaire ciblée requérant cette condition fait déjà concurrence à l’agenda. Bien qu’il soit possible de réunir plusieurs types d’effets de ce genre dans le même deck et d’utiliser le plus adapté à la situation, la multiplication d’effets forts demandant d’incliner la carte faction pourrait à terme noyer sous le nombre Fealty.

V°) De la compétitivité des cartes neutres

Nous pouvons le voir dans ce Core Set : les cartes neutres reviennent sur le devant de la scène, emmenée par Kingsroad, Roseroad, Lait de Pavot, Jugement de la Main ou encore Seau de la Main. C’est un vrai problème pour jouer Fealty, car l’agenda limite à 15 le nombre de ces cartes, un nombre plus faible qu’il n’y paraît : tous les decks sont actuellement obligés de jouer les six cartes d’économie neutres plus trois exemplaires de Jugement de la Main afin de contrer Dracarys.  Plus généralement, les cartes neutres se révèlent performantes et être contraints de les laisser sur la touche est un impossible dans certains decks, comme le Tyrell chez lequel on préférera jouer No A.
En prenant un peu plus de recul, si la base économique reste neutre et si des événements décisifs conditionnent l’environnement de jeu, l’apparition de cartes neutres très performantes et universellement jouables portera préjudice à Fealty.

VI°) Du setup en Alliance

C’est un défaut qui se gommera sans doute avec les futures sorties et selon le niveau des pions des factions, mais l’agenda Bannière, en débloquant l’accès aux pions d’autres factions, facilite les mises en place dans l’environnement Core Set. La pioche étant moins facile d’accès qu’avant, cela procure un avantage indéniable, toutefois potentiellement gommé par le tour de Wildfire, qui rééquilibre la table.
Cela nous emmène à une considération plus générale : si certaines factions venaient à développer des gammes de pions + fous/cavaliers complémentaires, parmi lesquels la majorité n’est pas loyale, des Bannières pourraient être levées pour ces factions.

VII°) De la Garde de Nuit

Dépourvue du lieu de ressource intra-faction par respect pour l’histoire du livre (où la Garde ne cultive que le minimum de terre et dépend des contributions des grands seigneurs pour son entretien), défaut approximativement compensé par son événement de vol de ressources, la Garde de Nuit souffre d’une économie étriquée et risque de se retrouver « forcée » de jouer Fealty lorsqu’on veut axer le deck autour de la faction. Cette analyse dépendra en partie de la puissance des cartes chères (et loyales) de la faction : s’ils sont suffisamment efficients pour être joué, Fealty deviendra obligatoire. Mais pour le moment, Prendre le Noir, Jon Snow et Le Vieil Ours sont tout de même bien moyens et vont disparaître à terme selon les deckbuilds.  La Garde de Nuit pourrait devenir une faction de pions, et le seul intérêt de se priver d’une alliance serait de continuer à abuser de la réduction sur ceux loyaux. Ce qui, avec Corbeau Messager, semble parti pour durer très longtemps…

VIII°) De R’hllor

« Melisandre, as always » était le constat estival d’un tryharder. En trois mots, il résumait le constat d’heures de jeux et d’analyse.
Mais Melisandre ne se restreint pas à faire briller sa faction, non. Melisandre et le module R’hllor qui l’accompagne sont parfaitement transposables dans d’autres decks. Ils sont non-loyaux, et leur coût économique est modéré ou intermédiaire, ce qui les rend parfaitement jouables sans Fealty. Seen in Flammes est probablement le second événement le plus fort du Core Set (Jugement de la Main étant hors-concours en tant que contre universel) et les Fiery Followers sont tout simplement utiles en eux-mêmes. Alors certes, le module souffre de la nécessité de rentrer Selyse et Illumination pour s’assurer de sa stabilité, des cartes qui ont peu (ou pas) de sens en bannière.  Mais que sorte un nouveau personnage R’hllor non-unique, peu cher et raisonnablement impactant sur la board, et voilà que la Bannière Baratheon pourra flotter sous les acclamations des fanatiques d’Asshaï…

IX°) Du Royaume de Dorne

Reclus au Sud de Westeros, le Royaume de Dorne passe la majorité de l’histoire en observateur externe des événements de la guerre des trônes. Cet isolement est partiellement représenté dans ce Core Set en offrant à la faction Martell une grande synergie avec Fealty : Ghaston Grey et Greenblood Merchant sont payables tout au long de la partie, et Areo Hotah fournissant 5 militaires pour 2 gold est le meilleur ratio coût/STR de ce Core Set. Enfin, ses deux leaders de faction sont tous les deux loyaux et la faction dispose d’un puissant événement loyal pour finir ses parties, en la personne de Doran’s game, qui coûte un gold. Bref, tout ce qui est loyal en Martell est intrinsèquement fort une fois réduit, cette réduction est stable d’utilisation, et les cartes loyales sont utilisables à tout moment de la partie : début, milieu et fin…

X°) Des Tyrell de Highgarden

« Little Miss Opportunist », c’est ainsi qu’est surnommée Margaery Tyrell dans l’adaptation « Mr and Mrs » de Partie of Thrones. Une conséquence de la politique Tyrell visant à soutenir les factions majeures de Westeros en leur offrant leur puissance, aussi bien financière que militaire, et en formalisant l’alliance en offrant la main de leur jeune héritière.  De fait, la faction Tyrell a été crée comme une faction polyvalente, chez laquelle les effets de carte sont généraux et supportent des bases du jeu (économie, répartition des icônes, bonus de STR) et chez laquelle l’ensemble des personnages, hormis le leader de faction, sont non-loyaux. La loyauté des lieux et des événements semble présente uniquement pour éviter des déséquilibres si ce n’était pas le cas. Bref, Tyrell est une faction d’alliance par excellence, que l’on convoquera volontiers pour apporter un support à des qualités de la faction majeure ou soigner ses défauts. Mais la jouer en Fealty ? Même prise toute seule, mieux vaut sans doute la jouer en No A tant les cartes loyales sont réduites en nombre, uniques pour trois d’entre elles sur quatre, et l’économie soignée par Paxter Redwyne et la Mamie des Epines.

Conclusion :

La nécessité de créer les piliers stratégiques de chaque faction à l’intérieur même du Core Set, malgré la contrainte de place pesant sur leurs épaules, a quelque part contraint les développeurs à créer des synergies à l’intérieur des factions plus que des alliances, tout en jouant habilement sur le mécanisme de loyauté pour ouvrir des portes. Les factions possédant les synergies les plus puissantes ont su ainsi tirer leur épingle du jeu grâce au bonus économique de Fealty. La domination relative de l’agenda  est plus une conséquence de ses contraintes qu’il n’est la propre cause de sa domination, comme l’a pu être The Long Voyage en V1, et devrait s’estomper dès les sorties des premiers chapitres.


Voilà, je voulais proposer à ce jeu accueillant beaucoup de nouveaux joueurs des articles théoriques leur permettant de décrypter les mécanismes du jeu. J'essaye autant que possible d'être objectif et pertinent, j'omets sans aucun doute des choses et suis trop léger sur d'autres. Des commentaires ? Des joueurs motivés pour m'aider à compléter cette section en effectuant des analyses de maisons poussées ?

P.S : initialement, tous les noms de cartes étaient en italiques (sur Word), mais ça ne s'est pas transféré ici...


Dernière édition par Benji, jouvencelle gitane le Lun 26 Oct 2015 - 16:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kertanos
Lord


Messages : 2515
Age : 27

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 15:00

TLDR: Benji aime les échecs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ShunSokaro
Ecuyer


Messages : 389
Age : 25

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 15:04

NDSS: On dit plutôt la Dame que la Reine aux échecs ^^

Sinon, analyse très complète, parfois très ( trop ?) technique ^^ A voir si ce que tu dis seras vrai dans le futur ^^


Dernière édition par ShunSokaro le Lun 26 Oct 2015 - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khudzlin
Valar Morghulis


Messages : 10125
Age : 33

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 15:17

Il y a 3 cartes dans le CS qui demandent d'incliner sa carte faction : l'agenda Fealty déjà cité, Wildling Horde (qui est plutôt anecdotique, vu son coût élevé et le manque de réducteurs pertinents) et surtout, The Things I Do For Love.

@Kertanos : et pourtant, il parle de Reine au lieu de Dame (le nom officiel de la pièce en français, histoire de lui donner une initiale différente du Roi).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 15:34

(Je sais que j'ai fait une erreur et je ne l'assume pas ) Mais quel genre de joueur joue The things I do for love ? 16

Je savais pour Wilding Horde, mais c'était trop anecdotique actuellement pour rentrer dans ce résumé.
Revenir en haut Aller en bas
Khudzlin
Valar Morghulis


Messages : 10125
Age : 33

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 15:55

Balèze, le résumé qui ne tient pas sur un seul écran. Et pour l'évènement : le genre de joueur qui veut renvoyer des pions (selon ta terminologie) en main pour les défausser ensuite à l' et surtout forcer l'adversaire à sacrifier des personnages plus importants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kertanos
Lord


Messages : 2515
Age : 27

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 16:05

Tiens marrant ce truc de Dame/Reine, en anglais c'est pourtant bien Queen, et il y a deux pièces partageant la même lettre (Knight,King).
Je suppose que les français n'aiment juste pas faire comme tout le monde.

Sinon oui The things i do for love est un très bon event, et perso ça commence à m'exaspérer ce genre de réflexion "Je connais tout le jeu je sais tout ce qu'il y a à analyser et ma parole fait foi alors ne jouez pas comme ça mais comme ça".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nainfa
Lord


Messages : 2351
Age : 30

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 16:12

Jon Snow n'est pas loyal
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ShunSokaro
Ecuyer


Messages : 389
Age : 25

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 16:15

Kertanos -> Oui, mais en Anglais, on abrège N pour le cavalier et K pour le roi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khudzlin
Valar Morghulis


Messages : 10125
Age : 33

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 16:17

Pour King/Knight, c'est juste qu'ils n'ont pas trouvé de nom alternatif. Pour l'initiale, ils utilisent souvent N pour Knight. Les français ne sont pas non plus les seuls à utiliser Dame plutôt que Reine (https://en.wikipedia.org/wiki/Chess_piece).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nainfa
Lord


Messages : 2351
Age : 30

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 16:18

Kertanos a écrit:
ça commence à m'exaspérer ce genre de réflexion "Je connais tout le jeu je sais tout ce qu'il y a à analyser et ma parole fait foi alors ne jouez pas comme ça mais comme ça".

Tellement vrai...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 16:27

Kertanos a écrit:

Sinon oui The things i do for love est un très bon event, et perso ça commence à m'exaspérer ce genre de réflexion "Je connais tout le jeu je sais tout ce qu'il y a à analyser et ma parole fait foi alors ne jouez pas comme ça mais comme ça".

Hey, c'est du second degré Kerta. Je parodiais ce genre de comportement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 16:30

nainfa a écrit:
Jon Snow n'est pas loyal

Merci, ligne/passage du texte pour corriger l'erreur ? Smile
Revenir en haut Aller en bas
Valnitrik, Bison in Black
Héritier et Pupille


Messages : 1999
Age : 20

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 16:33

Benji, jouvencelle gitane a écrit:
A la sortie du Core Set, l’agenda Fealty se pose comme l’orientation dominante

Déjà je partage pas le constat de base, mais bon Razz

L'analyse se veut complète en étant un résumé donc de base ça bug ^^

On va dire que tu passes très vite sur certains sujets/aspects/maisons et du coup on voit bien que t'as pas creusé le sujet pour tout le monde. Donc non il n'y a pas que le Barath et le Greyjoy et non, à mon sens le NW fealty ne fonctionne pas encore.
Mais le fond est super intéressant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fenrir
Main Du Roi 2010


Messages : 8347
Age : 35

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 16:34

@Benji : J'ai envie de dire "c'est ta prose, démerde moi" mais je gâcherai sûrement le plaisir de la personne qui a eu le courage de tout lire.
Le truc cool, c'est que maintenant que je sais que tout est à jeter, j'ai même plus de mauvaise conscience à pas la lire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nainfa
Lord


Messages : 2351
Age : 30

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 16:42

Benji, jouvencelle gitane a écrit:
nainfa a écrit:
Jon Snow n'est pas loyal

Merci, ligne/passage du texte pour corriger l'erreur ?  Smile

Laisse moi réfléchir...


Huuuummmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm................................................................


Disons................................................................

A tout hasard, le passage sur la night watch?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nainfa
Lord


Messages : 2351
Age : 30

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 16:44

Fenrir a écrit:
la personne qui a eu le courage de tout lire.

Tout lire? Ca va pas ou quoi? J'ai juste survolé en 1 minute et vu un truc qui m'a sauté à la figure.

Il doit y en avoir d'autres mais j'ai la femme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 16:50

Valnitrik a écrit:
Benji, jouvencelle gitane a écrit:
A la sortie du Core Set, l’agenda Fealty se pose comme l’orientation dominante

Déjà je partage pas le constat de base, mais bon Razz

L'analyse se veut complète en étant un résumé donc de base ça bug ^^

On va dire que tu passes très vite sur certains sujets/aspects/maisons et du coup on voit bien que t'as pas creusé le sujet pour tout le monde. Donc non il n'y a pas que le Barath et le Greyjoy et non, à mon sens le NW fealty ne fonctionne pas encore.
Mais le fond est super intéressant!

Je n'ai rien de particulièrement intéressant à dire sur Fealty en Baratheon, ce n'est pas faute de l'avoir joué. Ni en Greyjoy, et ce n'est pas non plus faute de l'avoir joué.
J'ai beaucoup à dire sur Martell sans l'avoir jamais joué.

Quand je ne dis rien sur une faction, c'est qu'il n'y a rien de si particulier à signaler. Elle s'inscrit dans un "cadre" classique de répartition des cartes loyales.

Donc, je ne dis rien de particulier pour : Baratheon, Greyjoy, Stark. Et j'ai joué deux des trois en profondeur.
Revenir en haut Aller en bas
Vince
Champion d'Europe de Mêlée 2013


Messages : 4564
Age : 32

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 17:18

Je prendrai le temps de le lire ce soir. Je me doute que cela ne reflète l'avis que d'une personne, que je ne partagerai peut-être pas. Mais force est de reconnaître que je n'ai pas encore vu beaucoup de tentative d'analyse un peu plus poussée que "à quand la première FAQ/Restricted" ou "Greyjoy Kingslayer c'est OP"/"Bara Featly c'est trop PT".

Du coup, déjà merci Benji Wink.

Maintenant, je me réserve un commentaire plus tranché après lecture Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nainfa
Lord


Messages : 2351
Age : 30

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 17:19

Quel diplomate ce Vince.

On reconnaît bien là le community manager qui parle Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khudzlin
Valar Morghulis


Messages : 10125
Age : 33

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 17:24

FFG devrait t'embaucher, tu serais pas le premier community manager français dans une boite de jeu américaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 17:32

Vince a écrit:
Je prendrai le temps de le lire ce soir. Je me doute que cela ne reflète l'avis que d'une personne, que je ne partagerai peut-être pas. Mais force est de reconnaître que je n'ai pas encore vu beaucoup de tentative d'analyse un peu plus poussée que "à quand la première FAQ/Restricted" ou "Greyjoy Kingslayer c'est OP"/"Bara Featly c'est trop PT".

Du coup, déjà merci Benji Wink.

Maintenant, je me réserve un commentaire plus tranché après lecture Wink.

Exactement au moment où je me demandais quand est-ce que quelqu'un allait prendre le temps de souligner l'investissement de temps donné pour la communauté et la volonté d'apporter des briques constructives à celles-ci. (J'ai bien noté les précédents Wink, mais j'attendais une figure majeure de la communauté française).
Et ne serait-ce que de remercier, que l'on soit d'accord ou pas.
Merci Vince Smile
Revenir en haut Aller en bas
jon-z
Héritier et Pupille


Messages : 816

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 17:40

nainfa a écrit:
Il doit y en avoir d'autres mais j'ai la femme

Non mais là c'est un article pour débutant... là tu fais direct dans la stratégie avancée...


@Benji
Sinon, sur le topic, même si GJ et Bara sont obvious pour toi, c'est pas forcément le cas pour tout le monde.
Et je pense que ça rajouterais de la pertinence (ou en tout cas de la perspective) au reste de l'analyse.


Dernière édition par jon-z le Lun 26 Oct 2015 - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
nainfa
Lord


Messages : 2351
Age : 30

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 17:42

jon-z a écrit:
nainfa a écrit:
Il doit y en avoir d'autres mais j'ai la femme

Non mais là c'est un article pour débutant... là tu fais direct dans la stratégie avancée...

16
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Achab
Roi


Messages : 4215
Age : 31

MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Lun 26 Oct 2015 - 17:44

C'était bien marrant à lire, ce 100% parti pris ^^.

J'avoue que ma motivation pour jouer Fealty c'est comme pour bannière ou NoA, c'est : "on fout tout dans la marmitte et on voit si ça pète."

Me pose pas toute ces questions et constats.

Et en lisant dans le détail, peu d'accord (je développerai pas forcément)

Mais merci pour le boulot, c'est sympa Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty   Aujourd'hui à 6:52

Revenir en haut Aller en bas
 
[Analyse] Certains sont faits pour en aimer plusieurs - The Case of Fealty
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Duo] [Eomer Theoden Theodred - Glorfindel Eowyn Dunhere] Les alliés sont faits pour mourrir
» [Duo] [Beorn/Bifur/Dain - Caldara/Dwalin/Eowyn] Les héros sont faits pour mourrir ...
» On a enfin decouvert comment sont fait les oeufs de paques!!!
» Votre connexion internet ou comment savoir pourquoi certains sont meilleur que vous.
» Savannah › Certaines règles sont faites pour être brisées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Trône de Fer JCE :: Le seul jeu qui compte :: Stratégies, Idées et Discussions-
Sauter vers: