AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Analyse - Boîte Stark] Winterfell is Coming (Part2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Analyse - Boîte Stark] Winterfell is Coming (Part2)   Ven 8 Avr 2016 - 17:17

Suite et fin, j'atteignais la limite autorisée pour un forum sinon Very Happy

Motley P-P-Pardon ? Une prise d’intrigue cadeau si le mec décide de faire des défis avec le personnage ? Mais c’est complétement… random ! Et broken ! Et pour un gold ? Et dans une famille de contrôle qui manque de présence en intrigue ?
Ça gère complètement une Daenerys ou un Eddard… ça gêne énormément le Tywin ou le Jaime d’un Lannister… Pareil pour le Randyll d’un Tyrell, même si leur tendance à envahir la table les rend moins vulnérables à cette stratégie.
En revanche, un Greyjoy à la main vide rigolera de cette carte, et un NW avec Jon Snow passera au travers (vu qu’il est considéré participant, et non pas déclaré).
Surtout, ça ajoute un élément d’aléatoire très désagréable, car sur un risque calculé la partie peut complètement changer.
C’est une carte comparable à lait de pavot, le doute quand à sa supériorité vient du fait que pour certains personnages (Tyrion, Melisandre) on préférera gérer leur boîte de texte que de les punir de participer à un défi.  Pour d’autres comme Eddard ou Daenerys, on préférer sans doute les punir de participer à un défi.
L’un dans l’autre, jouer les deux à la fois pour avoir le plus approprié à la circonstance me semble très polyvalent. Mais il faudra faire attention au coût d’opportunité autour des cartes non-setupables pour prendre sa décision finale.

Bilan : Constitue un très bon complément à Lait de Pavot dans le panel de contrôle du Baratheon. 8.5/10.

Even Handed-Justice2 gold non-réductibles à Fealty, c’est cher et ça se voit venir en mono-Baratheon. Mais c’est fort car on peut incliner un pins alors qu’on incline le personnage important en face, et ça stabilise la mécanique d’inclinaison, trop dépendante de la venue de Melisandre sinon.
Le problème, c’est que ça combote mal avec Stannis puisqu’on a soi-même peu de personnages redressés lorsqu’il est en jeu.
J’aime beaucoup l’idée de développer la thématique Inclinaison en dehors du Baratheon, tout en la laissant difficile à payer – et tant mieux, car c’est le genre de mécaniques toujours forte – forçant ainsi à un deckbuild adapté, avec Tyrion ou Paxter.

Bilan : Un développement équilibré de la mécanique inclinaison, autant in-house que en banner. 7.5/10.

Fishwhiskers C’est écrit dessus, il est fait pour un deck Greyjoy Hiver, où il servira de Balon Greyjoy au rabais puisqu’il est dépourvu de renom et ne peut pas s’immuniser à Dracarys+ Dany avec un Navire éclaireur.
Il est très intéressant dans la mesure où on peut jouer autour de la Seatone Chair tant que Balon n’est pas  en jeu. Quand c’est le cas, il faut avoir de la gestion de personnage disponible  où… avoir des attachements ? (pour ne pas dire : serrer les fesses très forts).
Ce que Fishwhiskers propose, c’est d’avoir des decks Greyjoys avec deux personnages très efficaces pour passer la SeaStone chair. On notera qu’avec un vaisseau éclaireur,  il passe également son Support of the People comme un grand pour aller la tutorer.
Il est également possible que pour un deck hiver, le coût de 6 gold pour payer Balon soit un poil trop élevé et qu’il faille alors se rabattre sur du discount. Quoiqu’il en soit, Fishwhiskers est solide, mais pourrait avoir une durée de vie dépendante de la rotation des cycles, en fonction des agendas,des complots hivers disponibles et des intérêts à jouer sans opposition.

Bilan : Un atout solide pour les decks hiver Greyjoy, mais son avenir est incertains. 7.5/10.

Ahead of the Tide C’est typiquement le genre de cartes que l’on veut rentrer dans les decks parce qu’elle donne l’impression d’être « gratuite ». Mais en réalité, elle a la contrepartie de pénaliser au setup, et d’inciter à la jouer immédiatement même si c’est sans utilité, car sinon c’est une carte morte qui est très vulnérable dans la main, le joueur Greyjoy remplissant la table et étant dépourvu d’intrigue. Attendre qu’elle devienne utile est possiblement un mauvais calcul, car on ne peut pas prédire les plots.
Alors oui, elle soignera une init moyenne un peu basse occasionnellement. Oui, dans un match miroir où elle est là, dans la main, pile au bon moment, quand chacun veut être le premier à dégainer sa Sea Stone chair pour gagner la partie, elle sera très bien.
Mais la plupart du temps, pourquoi s’emmerder et ne pas jouer directement une vrai carte ?

Bilan : c’est intéressant, mais c’est clairement plus fait pour de la mêlée. 6.5/10.

Crossroads SellswordsLes Lannister manquaient cruellement de pins efficaces dans le Core Set, ça paraissait logique de les voir en obtenir dans les boîtes de luxe, afin de leur fournir une base solide jusqu’à la fin du jeu.
Ce Crossroads Sellswords est intéressant, à défaut d’être excellentissime. Pour en tirer la quintessence, il faudra l’utiliser avec des mécaniques d’ambush suffisamment présentes pour s’assurer qu’on puisse fiabiliser l’utilisation de sa capacité.
On ne pourrait alors pas le considérer exactement comme un personnage à 1 gold pour 2 STR et les deux icônes les plus importantes pour son coût, mais commencer l’analyse à partir de ce point.
Evidemment, il soutiendra très bien toute autre mécanique Lannister demandant de l’or en phase de défi comme Tyrion ou les événements. A défaut, cet or pourra toujours permettre de gagner l’hégémonie.
Son coût basique de 3 est contraignant puisque son efficacité dépend d’autres cartes, mais c’est ce qui l’équilibre.
Bilan : Personnage très équilibré et nécessaire à la faction Lannister. 7.5/10.
Tower of the Hand Je vais me permettre de reprendre ce que j’ai déjà dit dans le topic de la boîte Stark car c’était tout à fait pertinent :
« ça coûte cher à mettre en place comme mécanique avec de l'or normal.
Pour l'or fournit par Tyrion, hormis les assassins de la reine, les pins ambush n'ont pas l'icône intringue, et les assassin ne remontent que les pins réducteurs et Rickon.
Or, les pins réducteurs, c'est ceux qui partent à la capa de l'assassin, normalement.

Du coup, pour en tirer partie, il faut Tywin Lannister et le différentiel économique de 2 Gold qu'il procure.
Sauf qu'apparemment Cersei n'augmente plus la claim si on l'utilise pour la capa, ce qui est préjudiciable tant qu’on à un intérêt à agresser lourdement la main. Je suppose que c'est la même histoire pour Pycelle, vu que les réponses sont avant les passives, on ne piochera pas à Insight si on gagne avec.

Bref, ce serait super fort avec des persos de coût intermédiaire 3/4/5 dont l'intérêt n'est pas après la réponse de la Tour, ou qu'on peut payer avec l'or de Tyrion parce qu'ils sont ambush.
Sauf qu'en l'état à part Tyrion ce n'est pas ça. Et Tyrion est quand même cher à reposer...

L'intérêt que je vois c'est que ça fournit un avantage pre-Wildfire, ou de gérer un lait de pavot toujours gênant sur Tyrion ou Cersei. Voire Tywin si la situation l’exige. »

Bilan : A surveiller avec les développements du jeu, et en particulier la boîte Lannister peut potentiellement devenir un classique du Lannister. 8/10.

Quentyn MartellIl est exactement tel que je l’avais, en même temps ce n’était pas sûr,  on était à peu près certains qu’il allait être Lord/Knight/Mil/Pow/Furtif, la seule interrogation c’était la capacité, mais ça paraissait logique qu’il hérite du défunt Blood for Blood.
Sauf que voilà, quand je l’ai imaginé, il était équilibré.
C’est-à-dire qu’il coûtait 5, pour 4 STR, furtif de base, et qu’il tuait à inférieur ou égal.
Comme ça, il combinait parfaitement avec son père et en plus avec sa sœur, le pivot des decks Martell. Son but étant de mourir, on aurait pu le mettre en *1 en tant que personnage combinable avec Arianne.
Et il serait resté un grand classique des decks Martell sans être dégénéré.
Mais en l’état des choses, sans plotline à haute initiative adaptée aux Martell, il a ce petit quelque chose qui le coince. Cette conditionnalité. Ce petit gold en trop, surtout.

Bilan : Tant d’espoirs défunts. 6.5/10.

His Viper's Eyes*Vient de lire Quentyn* Pfff… ils ont réédité cet event inutile avec cette illustration perturbante…  
*Lis la carte en s’attendant à une nouvelle déception*

OWI
Enfin un event broken dans la maison supposée jouer des events broken. Mieux, il s’intègre parfaitement dans la logique « When I Loose I Win » de la faction, et permet un effet de contrôle très puissant, plutôt facile à activer et non-prévisible, puisque l’événement est gratuit.
Il rentre également dans la grande famille des cartes Martell puissantes et non-loyales, donc encore plus de raisons de jouer Martell en faction secondaire que principale. (Dès fois, je me demande si ce n’est un plan secret des développeurs pour respecter le fluff du livre : La faction Martell est un truc annexe durant le long début de l’histoire, puis on la fait venir sur le devant de la scène tardivement, avec sa boîte de faction).
Pour cette raison, j’aurai requis comme condition: « If you have a printed Sandsnake Character into play… » Ça aurait été fluff et aurait compliqué la tâche des decks banner de manière raisonnable…
Son seul défaut est de ne pas marcher en intrigue, qui en V1 était le premier défi effectué car cela permettait de limiter l’incertitude autour des cartes en main, donc d’être vulnérable à la prise de ce défi.

Bilan : Enfin. Ce n’est pas loyal, mais qu’importe : enfin un event OP en Martell. 9/10.

Stonesnake Un personnage qui ne rentre pas dans la thématique habituelle de défense de la Garde de Nuit, et qui constitue le soutien d’une mécanique aggro/rush autour de Jon Snow. Puisqu’il pourra copier le renom d’un autre personnage, ou l’intimidant qui va bien pour empêcher l’adversaire d’utiliser sa table.
On regrettera qu’il ai seulement une icône militaire, l’armée Ranger est bicône, mais ce n’est pas le cas pour lui. Dommage.

Bilan : Un développement de la mécanique aggro/rush autour de Jon Snow. 7/10.

Shadow Tower Oh mon Dieu, c’est fort ! Oh wait, pas tant que ça en fait… Déjà pour une première raison : la garde de nuit a plutôt tendance à subir sur le défi intrigue, ce qui laisse deux défis pour déclencher la capacité du lieu.
Et en pratique, ce qu’il va se passer, c’est que ça interdira la possibilité de faire une petite escarmouche dans le but d’incliner des défenseurs. Le lieu empêcherait alors d’utiliser le personnage qu’on avait gardé en réserve pour passer le dernier défi.
C’est utile au NW lors de sa phase de construction de table, où il peut avoir envie de gagner des défis plutôt que d’empêcher les sans-oppositions, le Mur n’étant pas encore en jeu. Une fois que c’est le cas, le but du NW est d’empêcher les sans-oppositions avant tout, la présence de ce lieu lui offrirait alors la possibilité d’investir dans la défense en sachant que cela ne le pénalisera pas dans le troisième défi de la phase.
Bilan : Comme le Carosse de Cersei, le genre de carte qu’on mettra en *1 parce que c’est peu cher et contraint l’adversaire dans ses choix. 8/10.

Aggo  La grande nouveauté de Aggo, c’est que c’est un Dothraki unique, important pour la stratégie globale de la thématique, qui possède une icône intrigue. Cela n’avait pas été développé en V1. Il devrait être précieux à la thématique, mais en contrepartie il faudra orienter son deck vers l’Eté pour pouvoir utiliser sa capacité, et donc rendre efficace le personnage.
La stratégie Dothraki étant aggro en soi, être « forcé » à jouer été n’est pas un mal du tout, c’est sans doute même bénéfique pour avoir un surplus d’économie permettant d’envahir la table à coût de barbares musclés.
Sa capacité est extrêmement désirable puisqu’il s’agit d’un sceau de la main intégré sur un Bloodrider. Elle se rentabilisera donc « par défaut » sur lui-même pour, par exemple, effectuer deux militaires si Drogo est à table, ou tout simplement enchaîner militaire et intrigue, les deux défis importants en aggro.
Deuxio, si un autre Bloodrider est à la table avec un mot-clef répétable, comme l’intimidant de Rakharo, on pourra mettre une pression un peu plus élevée sur l’adversaire.

Bilan : Très bon pour une thématique Dothraki, dans lequel il sera un pilier essentiel. L’icône intrigue est un gros plus. 8.5/10.
Dragon Sight Bon. Pour pouvoir utiliser efficacement cet événement, il faudra clairement tirer partie d’un burn de STR généralisé sur les personnages de l’adversaire, ou jouer Dragon pur et avoir un intérêt à réduire la force adverse.
Dans le premier cas, ça sera utile sur un tour de Blood of the Dragon avec Daenerys en jeu, pour raser des personnages à pile 3 de STR. (Ça paraît douteux, quand même). Ou pour surprendre un personnage à 6 de STR qui se croyait à l’abri de Dany + Dracarys (ça paraît douteux également).
Et en dragon pur ? On est dans l’expectative pour l’instant, mais avant Drogo tuait des personnages à X de STR, donc on peut imaginer une synergie se développer.
Et dans une utilisation courante, ça peut permettre de gagner par surprise un défi avec les dragonnets en baissant la STR adverse. Ce genre de tricks sera sans doute moins important avec les gros dragons, qui ont tendance à avoir et de la STR, et de la furtivité.

Bilan : Ben… Le burn, on peut voir ce que ça fait quand il y a toute une mécanique développée autour. Ça peut toujours  gagner un défi par surprise. Mouais ! 6/10.

House Florent Knight L’illustration tabasse, même si j’aurais aimé revoir l’illustration de l’armée V1.  Après, j’ai un problème avec sa capacité. Sur le papier, c’est un soutien de la mécanique rush en tirant partie de la STR plus élevée des personnages Tyrell pour infliger un claim militaire.
En pratique, le Tyrell a aussi son lot de personnages à faible STR : les pins réducteurs, le Arbor Knight, les jumeaux lorsqu’ils sont tous seuls, le courtisan de maison. Qui plus est, 5 de gold est cher pour ce type d’effet et des statistiques intéressantes.
Mais ce qui est très bon avec lui, c’est qu’il combote avec Olenna, dont le grand intérêt est de faire jumper des personnages à 4/5/6. Qui plus est, il est le premier non-unique intéressant à jumper, soignant la régularité d’utilisation d’Olenna.
L’utiliser de cette manière permet aussi de contourner le défaut des Arbor Knight, en gonflant leur STR  avant, ou en utilisant Margaery pour donner un boost  sur le personnage un peu trop faible.

Bilan : Intéressant sans être broken, et surtout instable, il a le mérite de développer Olenna. 6.5/10

To the Rose Banner[…] ce type de cartes, osef.

Bilan : ça existe. 3/10.

Mance RayderExcellent ce type de cartes. Il développe toute une thématique en restant fluff et équilibré.  C’est notamment le premier Mance Rayder qui est au coût économique d’un roi influent dans le jeu des trônes.
L’aspect fluff du personnage est parfaitement représenté : c’est un leader de faction réputé, aux multiples aptitudes. La façon dont il développe sa faction est raccord avec le livre : la nécessité d’être en Hiver symbolisant la vie dans les confins enneigés de Westeros, et l’imprévisibilité des sauvageons représentant cette angoisse qu’ont les Garde de Nuit au Nord du Mur.
Nécessité d’être efficace oblige, son revenu de 1 me semble nécessaire car l’Hiver est une mécanique utilisant moins d’or.
Pour des raisons qui m’échappent, il combine parfaitement avec Tyrion Lannister et on verra sans aucun doute des Lannister Sauvageons fleurir. Qui plus est, il marche également avec les Sauvageons à l’intérieur d’une faction, donc Osha chez les Stark. Stark qui ont eux-mêmes une affinité avec l’Hiver…Libre aux développeurs d’aller plus loin avec cette famille.
Point de détail, Mance étant neutre, on peut théoriquement jouer une faction principale et une faction secondaire en Banner autour du module Sauvageon. Mais les slots seront vraisemblablement trop serrés.

Bilan : Un personnage qui développe parfaitement le jeu. Espérons que les sauvageons seront disponibles dans la durée et ne s’effaceront pas avec la rotation des cycles. 8.5/10.

Young SpearwifeUn peu légère même avec la furtivité activée… Sans elle c’est médiocre.  L’idée est de la payer 2 avec Mance, encore faut-il l’avoir sur la table.
Un personnage nécessaire pour avoir des Sauvageon pas cher, mais qui continue de renforcer la présence militaire de cette faction, et pas le reste.
Qui plus est, le but des sauvageons étant de lancer des raids, ils sont tournés pour l’offensive et donc prendre des points de sans opposition, ce qui synerge mal avec la carte.

Bilan : Un sauvageon pas cher pour développer la thématique. 6.5/10.
House Maester Alors là, je dis oui. C’est le genre de plaisir simple, qui ouvre la porte d’un personnage neutre pas cher pour avoir de l’intrigue efficiente dans le deck, tout en ouvrant la porte à des deckbuilds mestre.
Il est probable que son seul intérêt statistique lui permette  de passer le cut seulement en Mestre.

Bilan : Solide, sans plus. On attend la méca Mestre. 7/10.
Tourney Grounds De l’économie déguisée, donc. Non-Limité et se setupant très bien. Evite les abus end emandant d’être incliné. Mais le genre de cartes que l’on jouera en *1 et que l’on aura du mal à faire passer le cut à moins de massivement jouer des événements (genre, une dizaine), car il faut jouer au moins deux événements dans la partie pour rentabiliser l’investissement.

Bilan : Avec autour de dix événements dans le deck, ok.

Green Dreams C’est « gratuit », mais en réalité ça coûte une carte et le coût d’opportunité de jouer autre chose. Et des slots de carte neutre si on joue Fealty.
C’est une carte qui combote bien avec tout personnage Insight. Le but est d’optimiser la pioche… ça rend difficile donc de juger l’efficacité de la carte, puisque ce « tri » permet de faire du card advantage indirectement, en fonction du déroulement de la partie.
Honnêtement, je pense que c’est une carte intéressante si on peut l’activer au moins deux fois par tour, ce qui est possible sur Sansa avec Lady (mais pas de quoi perdre des slots de cartes Stark), ou sur Daenerys, qui a le bon goût d’être en plus insight... Alors là, pourquoi pas, afin d’épurer la venue du deck. Mais en sortant quoi ?

Bilan : Pour le fun, avec des personnages Insight ou une méca de redressement comme les mestres en V1. 4/10.

Healing Expertise Ce n’est ni mauvais, ni bon. La condition requiert soit de jouer plusieurs mestres dans le deck, soit de jouer le complot here to serve afin d’en tutorer un.
A moins de jouer naturellement autour des mestres, ça me paraît difficile à envisager, dans une optique d’efficacité. Et pour le moment, les Mestres sont des personnages à bas coût, soutenant la stratégie de leur faction. Pas une thématique développée.
En plus, la condition lui complique la tâche pour rentrer dans un DWDW.

Bilan : On verra quand il y aura plus de mestres, mais tout de même rien d’enthousiasmant. 5.5/10

TitheDéjà, en soi, incliner un personnage pour obtenir deux ors en plus n’est pas particulièrement fort, pour un event. Si en plus le personnage doit être neutre, ça complique encore plus la tâche, et la possibilité de l’intégrer à un DWDW.
Ironiquement, c’est utile à une thématique sauvageon. Je dis ironiquement car leur société n’est pas organisée et n’a pas d’institutions, alors que la collecte de la dîme en requiert un certains niveau.

Bilan : Comme tous les events d’économie : insuffisant. 3.5/10.

A Time for WolvesFuyez, pauvres fous ! En V1, c’est le complot qui a rendu la mécanique Loup-Garou viable en stabilisant sa combo Vent Gris + Broussaille. Dans cette V2 où le développement de la famille Stark est axé sur l’idée de prendre la table et d’empiler les synergies entre personnages, ce complot sera encore plus central, permettant d’aller chercher le Loup-Garou adapté à la sortie du deck : Sansa ? Lady. Bran a été utilisé ? Summer. Rodrick ? Nymeria, pour ne pas s’inquiéter d’incliner du monde en attaque. Rickon ? Broussaile. Robb/Joueur Martell ? Vent Gris. Jon ? Fantôme (je gagerai qu’il lui donnera un bon bonus, vu que Jon est monocône… une icône intrigue ?).
Les loups-garous étant superbement polyvalents, ce complot remplacera très bien Counting Coppers, les Stark ayant déjà une mécanique de pioche, et une mécanique efficace tant que Rodrick sera dans le metagame.
Qui plus est, il n’est pas limité à 1 par Plotline. On pourra donc l’utiliser au T2 pour s’adapter à la sortie, et en garder un en renfort en fonction de l’évolution de la situation.
Et il a le trait Hiver, ce qui assure à la famille Stark une plotline pour cette thématique durant l’intégralité du jeu .
On ne regrettera qu’une chose : 3 gold c’est peu. Dans certaines circonstances, ça compliquera l’économie.

Bilan : Le complot nécessaire à la famille Stark, qui a clairement été construite en sachant qu’il serait présent. Et jouable en *2 dans le deck. 9/10.

Fallen from Favor Un nouveau plot d’économie, donc autour de la valeur 7,  mais cette fois en brut. Il a l’avantage d’être pourvu d’une haute initiative, pour peu qu’on consente à sacrifier un personnage.
A mon avis, le défaut est trop pénalisant. Mais on peut jouer autour, le personnage pouvant être sauvés (donc adapté à un deck possédant beaucoup de doublons) ou en jouant une mécanique tirant parti du sacrifice d’un personnage.
Sauf que cela sous-entend qu’on se sera développé à ce moment-là, donc qu’on se situera vers le mid-game. Un moment où la contrepartie de Trading with the Pentoshi, qui nous permet d’obtenir plus de gold, est moins sévère.
Pourquoi s’emmerder ?

Bilan : Il y a hélas mieux. 5/10.

Snowed UnderDans une mécanique lente à générer des points de pouvoir, ou dans toute situation ou nous sommes derrière dans le décompte vers la victoire, le complot est un 5 – gagne l’initiative -1 + trait Winter.
Bon, clairement, c’est intéressant. Parce que 5 gold, en Hiver, c’est élevé. Parce que gagner l’initiative pour jouer en second, c’est un confort de jeu agréable. Et parce que pour pérenniser la mécanique Hiver avec la rotation des cyles, il faudra des complots ayant le trait dans les deluxes.
Mais ce n’est rien de sensationnel non plus, quand on a connu la V1 et l’impact de ses complots sur le jeu. Et pour l’instant je ne vois pas en quoi le jouer, autres que les decks Hiver Stark et (d’après le texte de la Spearwife) Sauvageon, Greyjoy générant rapidement du pouvoir.

Bilan : Intéressant, équilibré, mais manque d’une boîte de texte, ce qui le cantonne à un deck Hiver. 6.5/10.

The Long Winter Tiens, une prise de 2 avec une économie convenable. Et même une petite boîte de texte à effet kisscool, qui sera déclenchable de plus en plus fréquemment avec l’évolution et la multiplication des stratégies. Clairement, ce complot remplace celui du Core Set, à moins d’être dans une optique où l’initiative est importante (Greyjoy Hiver, par exemple).  L’unique contrepartie est la réserve de 4, ce qui est extrêmement bas (et pourrait jouer des tours sur une première neige de l’hiver), mais peut être contourné. Si en plus on joue Stark dans le but de construire une table, sans mécanique de pioche efficace, alors on pourra passer à côté du défaut naturellement.

Bilan : Développe bien la thématique des claims de 2 (en hiver).7.5/10.

A Song of Summer je ne comprends pas pourquoi il n’est plus à 5 d’initiative… Avoir une boîte de texte est à ce point préjudiciable pour les statistiques, maintenant ?  Ce sera de toute évidence un très bon complot pour la thématique Eté, puisqu’avec l’agenda Roi de l’été son revenu pourra monter à 6. Le boost général de 1STR, par expérience du Garde de Nuit, est un outil efficace. Que les gens ont d’ailleurs tendance à oublier.

Bilan : Un complot graduellement passé au second plan en V1, qui revient en forme en V2 et devrait tenir le haut du pavé dans les lignes de complot Eté. 8/10.

Weapons at the Door* ?* *Merde, je suis censé dire quelque chose dessus… * Touche-moi, inspiration. Touche-moi.*. Je ne sais pas quoi dire, c’est un complot bizarre : dans sa ligne de statistique et dans son effet. Je ne vois pas quel genre de deck tire partie de l’effet, ni pourquoi on ne jouerait pas directement Confiscation, qui est une gestion définitive d’attachement.
A la rigueur en Greyjoy, pour être certains de se nommer premier joueur et passer la Seastone Chair,
ou avec des attachements de son propre deck ayant des effets d’entrée en jeu puissants.

Bilan : Là, je ne vois pas. 4.5/10.

Ranger's Cache Et voilà comment on designe une ligne de complot saison en une boîte deluxe. Le complot est intéressant au T2/T3. Si on a recruté sa main de départ, il permet de s’en refaire une. Si on manque d’économie parce qu’on a pioché des grosses cartes et qu’il faut un tour fort économiquement parlant, il offre 3 or supplémentaires. Par exemple, si on souhaite jouer A time for Wolves, il nous permettra de disposer tout de même d’économie sur le complot.
En revanche, ces statistiques sont plutôt faiblardes et il ne fera pas grand chose le tour où il sera joué, donc il est clairement là pour préparer le second souffle du deck.

Bilan : Un plot versatile très utile pour préparer le mid-game, qui complète la mécanique Hiver. 7.5/10
Revenir en haut Aller en bas
Khal Nico
Client de la Rue de la Soie


Messages : 103
Age : 43

MessageSujet: Re: [Analyse - Boîte Stark] Winterfell is Coming (Part2)   Mar 12 Avr 2016 - 11:26

Merci pour le temps que tu prends à écrire tout ça. En tant que touriste, j'apprécie : ça donne des idées, ça ouvre des portes que je n'avais pas vues en lisant rapidement les cartes, et ça permet la discussion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian
Garde de Nuit de Dijon
Garde de Nuit de Dijon


Messages : 1795

MessageSujet: Re: [Analyse - Boîte Stark] Winterfell is Coming (Part2)   Mar 12 Avr 2016 - 11:48

Tower of the hand

Hear me roar ou never bet against my family + Tywin ou Jaime ou Tyrion + Tower of the hand + prise d'intrigue = oh mon dieu ! mon perso te passe un intrigue / te remonte un perso / remonte dans ma main au lieu d'être discarder / et j'ai une chance de te discarder le bestiau qui vient de remonter dans ta main ... perso même avec les gros uniques il y a largement moyen de l'utiliser Very Happy

pour moi ce lieu va être pénible immédiatement 16

_________________
Vous avez besoin d'une citation latine pour briller en société ?

-> connectez-vous au site du Ministère de la Culture et de la Guerre d'Orcanie sur roi.loth.dictature.or

-> retrouvez également le recueil des pensées du Roi Loth sur philosoficus.loth.or
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PorcoRouxo
Héritier et Pupille


Messages : 1218
Age : 25

MessageSujet: Re: [Analyse - Boîte Stark] Winterfell is Coming (Part2)   Mar 12 Avr 2016 - 12:01

Ça a l'air cool en effet comme ça, à mon avis dans la pratique ce sera bien plus compliqué.

Le truc c'est que sans la tour hear me roar c'est vraiment de la merde, donc il faudra avoir la tour à coup sur sans quoi la carte servira à rien, et en plus de ça un perso pas trop pourri à jumper. Pour I never bet against my family, il faut chopper un perso qui a une icone intrigue et qui peut passer le défi...
Ensuite de deux ça te coute une carte (l'event pour jumper), et pour ce prix t'as un ghaston grey qui a des avantages bien plus sympa que le lieux n'a pas (le cannot be saved...). Ensuite tu remonte toi aussi ton perso, ça peut être bien comme pas bien mais remonter un Tywin c'est un peu con...

Le point fort c'est que ça se fait avant la prise intrigue par contre

Bref, je préfère largement un things i do for love pour le bounce pour l'instant. Je dis bien pour l'instant parce quand on aura des ambush avec de l'intrigue un poil plus cher avec des effets badass d'arrivée en jeu, ça va casser des gueules...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laplante
Champion de Suède de Joute 2014 - Champion de France 2015 - Aide de Camp du Lord Commandant
Champion de Suède de Joute 2014 - Champion de France 2015 - Aide de Camp du Lord Commandant


Messages : 1664
Age : 23

MessageSujet: Re: [Analyse - Boîte Stark] Winterfell is Coming (Part2)   Mar 12 Avr 2016 - 12:40

Perso je trouve que c'est la meilleure carte de la boîte, mah bon...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PorcoRouxo
Héritier et Pupille


Messages : 1218
Age : 25

MessageSujet: Re: [Analyse - Boîte Stark] Winterfell is Coming (Part2)   Mar 12 Avr 2016 - 15:16

Moi aussi je pense qu'elle est très forte, mais pas forcément en combo avec les events lanni. Elle se suffit à elle même je trouve.

Après les arguments de Benji se tiennent, pour l'instant les persos qui synergisent vraiment bien avec sont limités, mais par la suite ça pourrait devenir un must have en lanni. Surtout qu'elle est pas loyale...
edit: bon en fait on remonte que des persos lannis donc le fait qu'elle soit pas loyale est pas aussi ouf qu'on pourrait le penser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dyrits
Gardien du Guet


Messages : 325
Age : 28

MessageSujet: Re: [Analyse - Boîte Stark] Winterfell is Coming (Part2)   Ven 22 Avr 2016 - 9:16

Je suis d'accord avec vos analyses. En l'état, la carte n'est vraiment exploitable qu'avec Hear me Roar et I Never Bet Against my Family (mais de façon plus aléatoire).
Si l'effet de Selyse Baratheon pouvait s'étendre à d'autres que les Baratheon, ça aurait donné quelque chose d'assez énorme. On n'a plus qu'à attendre un personnage qui donne de l'intrigue, à la manière de Syrio Forell qui donne du militaire...
Au pire, ça marche pas si mal avec The Queen's Assassin, ça permet de tuer un personnage, et s'il reste un autre petit personnage, de s'en débarasser aussi, tout en récupérant la carte pour le tour suivant ou même le tour même si on a assez d'or. En transformant la prise d'intrigue en militaire, ça peut faire quelque chose de sympa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
jon-z
Héritier et Pupille


Messages : 817

MessageSujet: Re: [Analyse - Boîte Stark] Winterfell is Coming (Part2)   Ven 22 Avr 2016 - 12:03

Non mais la Tower semble balaise toute seule hein...
Ok, il y a des conditions, j'ai envie de dire, heureusement.

Avec INBAMF c'est quand même sérieusement cadeau. Tu va tuto potentiellement n'importe qui à part Gregor.

Mais même sans, remonter Jaime pour virer par exemple un KoF gavé de renom, c'est quand même loin d'être nul dans pas mal de cas.

La tour est aussi un super préliminaire à 1st snow, qui garantira souvent que le compte de persos restera stable sur le tour de premières neiges. Sur ce tour de premières neiges, si tu joues en premier, ça va potentiellement être le drame aussi, a fortiori si le mec n'a qu'une icône MIL.

De manière générale, c'est aussi un bon moyen de snowball sur l'avantage économique, a fortiori car les gens ont tendance à envoyer les plots d'éco en premier. Typiquement, après un coup de Tower, le mec n'enverra probablement pas Counting coppers en prochain plot. Dans une maison qui intrigue à gogo, bah ça parait assez priceless.

Je crois que pour bien évaluer la carte, il faut réfléchir à ce qui reste sur la table, et pas à ce qui remonte... et aussi à la façon dont l'adversaire devra, si son deck le lui permet, adapter son plan de jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PorcoRouxo
Héritier et Pupille


Messages : 1218
Age : 25

MessageSujet: Re: [Analyse - Boîte Stark] Winterfell is Coming (Part2)   Ven 22 Avr 2016 - 13:35

Je la teste pas mal sur OCTGN en ce moment, elle casse des culs, sans être vraiment OP non plus. C'est en effet très sympa avec here me roar (jumper jaime qui fait deux défis et renvoyer un perso gratos c'est vraiment sympa). Sur un tour de première neige c'est encore plus drôle.
J'ai pas testé avec INBAMF, parce que je déteste le côté random et je pense que ça marcherait moyennement (faut pas oublier que le perso doit participer au défi, donc avoir l’icône intrigue, et ensuite pouvoir remonter un perso plus faible...). Mais j'essayerai un de ces 4 quand même.

Un problème que j'ai rencontré avec, c'est que contre stark et leur winterfell/catelyn, c'est vraiment moyen. Si on arrive à avoir tyrion on peut furtiver Cat et la remonter, mais le problème de winterfell, à part treachery (qui se prend rapidement un bran dans la tronche, auquel cas il en faut 2 Razz), y a pas beaucoup de solutions. Sans parler bien sur de frozen solid...

Bref, contre Stark/Lanni je pense pas que ça soit vraiment aussi fort qu'on le pense, et c'est malheureusement ce qu'on trouve le plus en ce moment (sur octgn je parle, donc dans un méta avec la deluxe stark). Le seul Tyrell (match up dans lequel la tour semble être vraiment gamebreaker) que j'ai rencontré, je l'ai pas topé.

C'était les dernières news par rapport à ce sujet, je continue mes tests pour vous en dire plus Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dyrits
Gardien du Guet


Messages : 325
Age : 28

MessageSujet: Re: [Analyse - Boîte Stark] Winterfell is Coming (Part2)   Ven 22 Avr 2016 - 13:57

J'ai testé ça et ça m'a permis de retirer de la gestion d'attachement de mon jeu aussi en renvoyant en main un personnage avec un Milk of the Poppy par exemple. J'ai l'économie pour rejouer un personnage que j'ai remonté en main, même si ça fait un peu cher, mais pour l'adversaire aussi donc...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Analyse - Boîte Stark] Winterfell is Coming (Part2)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Analyse - Boîte Stark] Winterfell is Coming (Part2)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Deck - Joute] Le Siège de Port-Real - Siège de Winterfell
» Deck Veuve, Siège de Winterfell
» [Deck Joute]Loup-garou Siège de winterfell
» [mêlée] Un Stark qui voit rouge
» [Atelier] : deck tueur Stark/Baratheon - un rêve éveillé ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Trône de Fer JCE :: Le seul jeu qui compte :: Stratégies, Idées et Discussions-
Sauter vers: